Envie (Ep 1), l'émission des femmes qui assument leurs passions

·1 min de lecture

Sites de rencontres et libération des mœurs

Cette jeune femme pleine de vie a vécu une multiplicité d’aventures sur les applications de rencontre, notamment avec des hommes plus jeunes, et a toujours apprécié le champ des possibles que cette nouvelle technologie lui permettait. Rencontres sans lendemain ou plus suivies, explorations de fantasmes, belles amitiés, tout y était possible si l’on était familier avec ces nouvelles façons de se rencontrer.
Mais son attitude pouvait rapidement être confondue avec la case « salope », un terme que l’on colle volontiers sur les femmes à la sexualité facile et légère. Adeline voyait en ce mot absurde un moyen de salir sa liberté, sexuelle notamment, en la discréditant.
Elle se demandait également pourquoi ces mêmes hommes ne subissaient pas eux aussi cette difficile sentence.

«Salope», se réapproprier l’insulte?

Après une longue enquête et différents interviews, Adeline Anfray décortique le mot «salope» en analysant les peurs projetées sur la sexualité des femmes, ainsi que sur la volonté de contrôler leurs corps, leurs relations, leur attitude.
Un mythe ancien qui pourrait remonter dès Adam et Eve, «la salope» étant matérialisée par le serpent, vil tentateur qui cherche à manipuler le couple pur – et l’homme, facilement corruptible. La salope, ce serait le côté «sournois» de la femme, qui attire à elle les hommes égarés, soumis à leurs pulsions, incapables de résister.

Pour Adeline (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Sexo : j'ai la sensation que mon vagin est trop large
Couples confinés : 3 clés pour désamorcer les conflits
Sexo : que faire quand la pénétration est douloureuse ?
"J'ai décidé de me tourner vers une contraception sans hormones"
Lille, Paris et Bordeaux sont les villes les plus infidèles de France