Epargne : 5 conseils pour placer ses économie en période d'inflation

© Getty Images/iStockphoto

En France, l’inflation a dépassé 6 % en 2022. Et elle risque d’augmenter encore, au moins en 2023. Elle érode inexorablement la valeur de notre épargne, la flambée des prix étant largement supérieure aux rendements de la plupart des placements. Pour la juguler, la Banque centrale européenne (BCE) a commencé à relever ses taux d’intérêt et va poursuivre en ce sens. Double conséquence, les rendements de certains placements ont certes progressé, mais le crédit est plus cher : le taux moyen d’un prêt immobilier sur vingt ans a doublé en dix mois et pourrait encore augmenter d’autant, ce qui ne manquera pas de secouer le marché. Dans ce contexte inédit, gérer intelligemment ses économies est une gageure. Nos conseils.

Lorsque l’inflation était faible, il était peu pénalisant de laisser dormir son argent sur un compte courant. Certains épargnants renonçaient donc à le placer sur un Livret A, d’ailleurs très mal rémunéré. Aujourd’hui, c’est hors de question : l’argent qui dort perd de sa valeur, alors que les livrets réglementés sont plus attrayants. Le livret A et le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) rapportent 2 % par an, exonérés d’impôt et de prélèvements sociaux. Le 1er février, ce taux pourrait atteindre 3 %. Vous pouvez y placer tout l’argent dont vous avez besoin à court terme, jusqu’à 22.950 € sur le Livret A, 12.000 € sur le LDDS.

Notre conseil. Vous avez droit au Livret d’épargne populaire (LEP), réservé aux ménages dont le revenu fiscal de référence ne dépasse (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite