Epine calcanéenne : les solutions contre cette douleur au talon

·2 min de lecture

Cette excroissance osseuse visible à la radiographie, également appelée épine de Lenoir, se forme sur l’os du talon, le calcanéum. Elle a longtemps été accusée d'être responsable de la douleur au talon mais, en réalité, c’est l'inflammation de l’aponévrose qui en est la cause. Cette membrane fibreuse relativement rigide située sous la peau du pied s'insère sous la surface du calcanéum et s’étend jusqu’à la base des orteils pour soutenir la voûte plantaire. Quand la tension est trop forte, l’inflammation de l’aponévrose favorise la production de cellules osseuses qui vont former une excroissance au niveau du talon. Les pieds plats ou creux, la pratique de sports à impacts répétés comme la course à pied ou le tennis, un surpoids ou encore le port trop fréquent de talon plat, type ballerines, peuvent favoriser l'inflammation et, par ricochet, la formation de cette fameuse épine.

C’est quoi ? Des orthèses plantaires à glisser dans les chaussures, pour décharger l'appui sur la zone inflammée, amortir la contrainte du talon sur le sol et soulager la douleur à la marche.

Pourquoi ça marche ? Les semelles orthopédiques corrigent l’origine mécanique de la formation de l’épine : pieds plats ou creux, tendon d’Achille trop court, pied en valgus. La pression du corps est mieux répartie sur le pied. L’inflammation au niveau de l’aponévrose, le tissu fibreux qui soutient la voûte plantaire, s'en trouve nettement diminuée, de même que la douleur qui l’accompagne.

Comment ça se passe ? Après un bilan podologique, nécessaire pour analyser les troubles de la statique et définir précisément le défaut d'appui qui a conduit à la formation de l’épine, le podologue confectionne des semelles correctrices sur mesure, à porter avec ses chaussures de ville et de sport. Prescrites par le médecin traitant, les orthèses plantaires sont en partie remboursées par l'Assurance Maladie.

C’est quoi ? Dérivée de la lithotripsie, employée pour fragmenter les calculs rénaux, cette technique consiste à appliquer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite