Eric Dupond-Moretti : sa compagne, Isabelle Boulay, fait des confidences sur leur intimité "plus compliquée"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Isabelle Boulay a fait une entorse à sa règle. Alors qu'elle a pour habitude de se montrer très discrète sur sa vie privée, elle a accepté de sortir de sa réserve sur RTL, samedi 4 juin 2022. La chanteuse a fait des confidences sur le couple qu'elle forme avec Eric Dupond-Moretti. Elle a notamment révélé comment elle avait réagi en apprenant, en 2020, que l'homme qui partage sa vie allait devenir garde des Sceaux. "Au début, quand j’ai appris qu’il allait devenir ministre de la Justice, j’avais l’impression que quelque chose allait nous échapper, puis au contraire ça nous a encore plus rapprochés", a-t-elle confié dans un premier temps en assurant que quelque chose avait tout de même changé. "C’est sur que le domaine de l’intimité devient un peu plus compliqué, on vit avec une équipe de sécurité qui est toujours juxtaposée, mais c’est vraiment des gens très agréables." Malgré la présence des membres de la sécurité d'Eric Dupond-Moretti, la chanteuse âgée de 49 ans est parvenue à trouver sa place.

"Je trouve vraiment mes espaces de liberté, je suis capable de m’échapper dans mon imaginaire et le métier que je fais me permet justement d’entrer dans l’espace du rêve. Je serais incapable de rester là si je ne me sentais pas libre. Je m’enfuirais", a-t-elle encore avoué. Le secret de son bien-être malgré le métier très prenant de son compagnon, c'est sans doute son indépendance. "Je ne vis à pas à la chancellerie, j’ai souhaité garder notre appartement… J’ai une vie assez agréable." (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles