Eric-Emmanuel Schmitt : découvrez un extrait de "Paradis Perdus", son nouveau roman

·1 min de lecture

Nous vous avons récemment invités à découvrir Une toute petite minute, de Laurence Peyrin (éd. Calmann Lévy 432 p., 20,90 €), Les Possibles de Virginie Grimaldi (éd. Fayard, 378 p., 19,50 €), Celle qu’il attendait de Baptiste Beaulieu (éd. Fayard, 342 p., 18,50 €) ainsi que 1991 de Franck Thilliez (éd. Fleuve noir, 504 p., 22,90 €), Le cerf-volant de Laetitia Colombani (éd. Grasset, 224 p., 18 €)) et Intuitio, de Laurent Gounelle (Calmann Lévy, 400 p., 15,99 €) ou encore L'illusion, le nouveau polar de Maxime Chattam avec sa tendre dédicace à Faustine Bollaert (éd. Albin Michel, 464 p., 22,90€). Mais aussi Loin du bruit du monde, le cinquième et dernier roman de Valéry Giscard d’Estaing, paru avant sa mort. Nous vous avons également dévoilé le talent de romancière de Marina Carrère d’Encausse qui a publié un polar saisissant Les Enfants du secret (éd. Héloïse d'Ormesson, 176 p., 17 €).

Aujourd’hui c’est un extrait de Paradis Perdus d’Eric-Emmanuel Schmitt, paru chez Albin Michel, que nous vous proposons (576 p., 22,90 €). Ouvrir le premier des huit tomes de La traversée des temps et c'est plonger au cœur d’une œuvre titanesque à travers les siècles. Voilà trente ans qu’Eric-Emmanuel Schmitt s’est fixé un sacré défi: raconter l’histoire de l’humanité. Alors mettez sans hésiter vos pas dans ceux de Noam et de sa femme Noura qui affrontent le déluge. Et pour tenter de gagner ce merveilleux roman, participez au jeu concours qu'organise Femme Actuelle. Bonne lecture!

"– Ne me regarde (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles