Eric Naulleau "agressé" par Jean-Luc Mélenchon : il a évité "l’incident"

·2 min de lecture

Invité dans Balance ton post le jeudi 11 février 2021, Jean-Luc Mélenchon a imposé une condition à Cyril Hanouna : que l’éditorialiste Eric Naulleau ne soit pas présent sur le plateau. Si l’animateur a accepté sa demande, il est revenu sur le souhait de l'homme politique avec ses chroniqueurs. Au lendemain du débat avec le chef du parti La France insoumise, le journaliste écarté du programme a expliqué avoir été fair-play en allant le saluer en fin d’émission, malgré sa déception.

"Il s'est passé quelque chose d'assez étrange, a-t-il commencé. J'ai salué monsieur Mélenchon, et comme je suis un peu taquin j'ai ajouté : 'Vive le débat démocratique et contradictoire', ce à quoi il a répondu : 'Et vive les tweets insultants !’" Avant de poursuivre : "Et là, il s'est passé quelque chose que je n'arrive pas à analyser : il s'est approché de moi de manière assez menaçante, comme s'il voulait s'en prendre à moi physiquement. Il s’est approché de moi encore plus, là je l’ai pris comme un début d’agression". Expliquant avoir fait un pas vers lui à son tour, il s'est souvenu que son interlocuteur est "parti en courant". "Soit, qu’il se soit dit : ‘Courage, fuyons’. Soit, qu’il ait un peu repris un peu ses esprits", a-t-il analysé.

Selon Eric Naulleau, "parmi les gens qui étaient présents sur le plateau" tous auraient "interprété son attitude comme une forme d'agression qui pouvait aller plus loin. Et Bernard Laporte, qui était là, a réagi de manière un peu nerveuse en se disant : ‘Mais qu’est-ce qui se passe ? Il va s’en prendre à lui’". "Je peux vous dire que Jean-Luc Mélenchon - et ce n'est pas la première fois qu'on le voit - est très agressif physiquement et hier, on est pas passé loin d'un incident", a déclaré l’éditorialiste sous le regard indigné de Raquel Garrido, ancienne militante de La France Insoumise qui a volé au secours de Jean-Luc Mélenchon… à sa façon.

Selon la compagne d'Alexis Corbière, Eric Naulleau aurait fait fuiter la demande de Jean-Luc Mélenchon de ne pas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite