Eric Zemmour accusé d'agressions sexuelles : Laurent Ruquier le défend

·1 min de lecture

Eric Zemmour est dans la tourmente. Dimanche 29 avril 2021, Médiapart publiait une longue enquête concernant le polémiste et révélait que plusieurs femmes l'accusaient de harcèlement sexuel. Le 2 mai, le site publiait un entretien de Gaëlle Lenfant, conseillère municipale d’opposition à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) et ancienne responsable aux droits des femmes du Parti socialiste (PS), qui révélait avoir été "embrassée de force" par le journaliste du Figaro et de CNEWS. L'AFP nuançait dans la foulée qu'aucune plainte n'avait été déposée. La chaîne CNEWS, sur laquelle il participe à l'émission Face à l'info, avait quant à elle confirmé que l'homme de 62 ans resterait à l'antenne. Une décision qui avait choqué de nombreux internautes mais qui a été soutenue par Laurent Ruquier. Celui qui avait fait découvrir le polémiste en 2006 dans l'émission On n'est pas couché sur France 2 a commenté cette actualité le samedi 8 mai 2021 dans l'émission On refait la télé sur RTL.

L'animateur d'On est en direct sur France 2 comprend tout à fait la décision de la chaînes d'information en continu de garder Eric Zemmour à l'antenne. "Il y a plein d'autres raisons pour lesquelles on aurait pu ne plus avoir Eric Zemmour à l'antenne que ces raisons-là qui restent tout de même à prouver", a-t-il déclaré. Et de poursuivre : "La présomption d'innocence sur les sujets racistes et tout ça, elle n'existe plus pour Eric Zemmour". Une référence aux nombreuses condamnations du journaliste pour injure et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles