Eric Zemmour candidat : « Il choisit YouTube mais tout évoque la télé d’autrefois »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Nicolas Kaciaf, maître de conférence en science politique à l’IEP de Lille, spécialiste de l’histoire et de la sociologie des médias, analyse pour ELLE.fr le discours d’annonce de candidature du polémiste.

C’est officiel : Eric Zemmour a annoncé, mardi 30 novembre à la mi-journée, sa candidature à l’élection présidentielle. Dans un clip vidéo d’une dizaine de minutes censé évoquer l'appel du 18 juin et diffusé sur sa chaîne YouTube, le polémiste a évoqué une France « qu’on ne reconnaît plus », à force d’archives INA et d’extraits de journaux télévisés. Nicolas Kaciaf, maître de conférence en science politique et spécialiste des médias, revient sur le discours suivi par près de 30 000 personnes lors de sa diffusion. 

À lire aussi >> Éric Zemmour candidat à l’élection présidentielle : les dix étapes de son ascension

ELLE.fr – Bien qu'il n’était pas déclaré, il était communément admis qu’Eric Zemmour serait candidat. Que change cette officialisation ? 

Nicolas Kaciaf – C’est une situation assez inédite. D’habitude, ce sont les présidents sortant qui ont tendance à se déclarer tardivement, pour créer de l'ambiguïté : le CSA ne va pas décompter le temps d’antenne du président comme il le fait pour un candidat. Mais à partir du moment où le CSA a considéré que Zemmour était une personnalité politique et qu’il faudrait décompter son temps de parole, l’officialisation de sa candidature ne change pas grand-chose sur ce plan. Attendre était plutôt une façon de créer une scénographie, une mise en scène – une façon, peut-être, de se placer dans une posture présidentielle, lui qui aime à...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles