Eric Zemmour sort du silence après ses défaites aux élections présidentielles et législatives

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après avoir laissé planer le doute durant plusieurs semaines, Eric Zemmour a officialisé sa candidature à l’élection présidentielle de 2022, mardi 30 novembre 2021. Quelques mois plus tard, le 10 avril 2022, le polémiste était éliminé dès le premier tour puisqu’il n’avait recueilli que 7,07% des suffrages. Bien décidé à ne pas baisser les bras, il avait tenté sa chance lors des élections législatives le 12 juin 2022 mais n’avait obtenu que 23,19% des suffrages. C'est à travers une lettre adressée à ses militants, relayée dans les colonnes du Figaro, mardi 19 juillet 2022, qu’il a accepté d’évoquer ses défaites. "J’ai été déçu", a-t-il d’abord reconnu avant d’ajouter qu’il lui semblait "important de livrer une partie de [son] analyse et de [ses] impressions". Celui qui a fait son retour à la télévision a (aussi) fait un saut dans le temps. "Il y a à peine un an, j'hésitais encore à être candidat à l'élection présidentielle. Depuis, que de chemin parcouru, que de coups reçus mais aussi que de moments de joie", écrit-il.

Dans cette lettre, Éric Zemmour évoque une "année d’audace et de tumulte" qui lui a permis de "beaucoup apprendre". Toutefois, l’ancien polémiste admet avoir été "déçu par nos résultats". Une défaite qui, selon lui, serait due à la guerre en Ukraine. "Le vote utile, anthropophage électoral, s'est ensuite imposé", a-t-il poursuivi avant de positiver, assurant que son parti Reconquête! a "mieux résisté que d'anciens partis de gouvernement comme LR et le PS". Pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles