Escroqueries à la billetterie : comment ne pas se faire arnaquer ? Ce conseil utile dévoilé

Après deux ans de crise sanitaire, les concerts et festivals ont fait leur retour en France. L'achat de faux billets aussi. Mercredi 27 juillet 2022, le journal de 20 heures de France 2 s'est intéressé à ces arnaques "qui se multiplient avec la vente de tickets numériques", comme l'a précisé Jean-Baptiste Marteau avant le lancement de ce dossier spécial dans la rubrique Les pièges de l'été. Dans le reportage, on peut voir que des dizaines de spectatrices n'ont pas pu accéder à la salle parisienne où Harry Styles se produisait. La raison ? Des tickets invalides. "Toutes ont acheté une place au marché noir, soit sur Internet, soit en main propre", indique la voix off. L'une d'entre elles a accepté de raconter ce qui lui est arrivé. "Il m'a filé la facture, son numéro de téléphone, sa pièce d'identité, son adresse mail, son adresse postale ainsi que les trois places. J'ai payé en espèces. Au moment de biper le billet, ils m'ont dit qu'il n'existait pas", a-t-elle expliqué.

La combine de ces vendeurs de faux billets consiste à faire des billets "très ressemblants", mais avec des codes-barres invalides. La plupart du temps, "ils copient un vrai ticket, plusieurs fois. Seule la première personne à le scanner sera autorisé à entrer, pas les autres", explique la voix off du reportage. Une arnaque que l'on retrouve de plus en plus sur des sites de revente de billets. Comment l'éviter ? Le syndicat du spectacle a donné quelques pistes. "Aller sur les plateformes officielles, la salle de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles