« Elle essaie juste de se mettre en valeur » : le demi-frère de Meghan Markle s'indigne après son hommage aux victimes de la fusillade

Meghan Markle s'est rendue au Texas afin de rendre hommage aux victimes de la fusillade d'Uvalde. Une décision qui fait polémique au sein de sa famille, qui l'accuse de ne pas être au chevet de son père, hospitalisé depuis plusieurs jours.

Le 24 mai dernier, le père de Meghan Markle a été transféré d’urgence à l’hôpital au Mexique. Âgé de 77 ans, Thomas Markle a été victime d’un accident vasculaire cérébral. « Mon père est en convalescence à l'hôpital. Nous demandons de respecter l'intimité de la famille. Il a besoin de paix et de repos », avait déclaré Samantha Markle, la sœur de Meghan Markle au « Daily Mail ». Mais très vite, cette dernière avait fait allusion à la relation conflictuelle que cette dernière entretient avec le patriarche. En effet, Thomas Markle critique régulièrement le comportement de sa fille, ainsi que celui de son époux, le prince Harry, dans les médias. Il accuse sa fille de ne pas le laisser voir ses petits-enfants. Samantha Markle a qualifié l’attitude de sa sœur envers leur père de maltraitance dans sa déclaration au journal britannique. « Voir combien il a été torturé et ce qu'il a dû endurer à cause du mépris de ma sœur ces dernières années, c'est impardonnable », a-t-elle affirmé. Avant d’ajouter à propos de l’absence de cette dernière au chevet de Thomas Markle : « Il ne lui reste pas beaucoup de temps. Elle va devoir vivre avec ça pour le reste de sa vie. »

À lire aussi >> Mariage royal : Daria Ragland et Thomas Markle, l'union fantasque des parents de Meghan

« Si tu veux semer un peu d'amour et de soutien pour mon père, interviens et apporte-lui ton soutien »

De son côté, son demi-frère...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles