Essonne : une femme victime de violences conjugales poignarde mortellement son conjoint

Mecredi 31 août 2022, une femme de 38 ans a poignardé son conjoint, à Morangis (Essonne). Selon les informations de France Bleu, elle lui aurait porté un coup de couteau au thorax, et d'après l’Agence France-Presse (AFP), relayée par Le Parisien entre autres, c’est son fils, âgé de 16 ans, qui aurait prévenu la police.

Une enquête en flagrance pour homicide sur conjoint a été ouverte par le parquet d’Évry-Courcouronnes (Essonne).

Trois coups de couteau

L’homme de 42 ans mortellement atteint est décédé à 21h40, malgré les interventions des secours.

D'après les informations du Parisien, dans un article mis à jour ce 2 septembre 2022, une source proche du dossier aurait affirmé que la femme aurait porté, "plusieurs" coups de couteau. Trois, selon ses précisions.

Lire aussi :

  • Le jour où Valérie Bacot, frappée, violée et prostituée pendant 24 ans, a tué son mari

  • Jacqueline Sauvage : “Cette fois-ci, c’était lui ou moi”

L'autrice des faits, victime de violences conjugales

Le parquet d’Evry a par ailleurs informé que le fils de la femme présumée coupable, a indiqué aux policiers - lorsqu'il les a prévenus - que "le conjoint de sa mère courait après elle avec un couteau", cite France bleu. Et selon une source proche du dossier, l’homme était violent envers sa conjointe.

Cette dernière, qui a été hospitalisée après sa garde à vue, avait le visage marqué par des traces de coups, précise Le Parisien. Sous le choc, ni elle, ni son fils, n'ont pour l'heure été entendus par les forces de l’ordre.

Jeudi 1er septembre 2022, des voisins se sont exprimés auprès du quotidien, confirmant l'état physique de la mère de famille : "On est sortis de chez nous après avoir entendu un bruit venant du portail. On a vu cette femme avec le visage tuméfié, comme si elle s’était fait frapper".

D'après le témoignage d'une voisine, le couple était "très discret " et avait acheté la maison, lieu du crime, six mois auparavant.

122 femmes et 21 hommes ont été tués en 2021 par leur conjoint ou ex-conjoint, selon l'étude nationale sur les morts violentes au sein du couple, publiée vendredi 26 août 2022 par le ministère de l’intérieur. C'est 20% de plus que l'année précédente.

Lire aussi :

Violences conjugales : l'impact sous-estimé du psychotraumatisme sur la santé des femmes



Plus de "Société" :