• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Estelle Lefébure se livre avec émotion sur la mort de ses parents : “Ça m’a fait grandir trop tôt”

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C’est un drame dont personne ne se remet jamais vraiment. Estelle Lefébure ne le sait que trop bien. Si la blonde de 55 ans est aujourd’hui heureuse dans sa carrière et dans sa vie de famille, sa vie a été marquée par deux terribles événements : la mort brutale de ses parents. Son père, Gilles, a été emporté par une leucémie le 16 septembre 1989. Une tragédie survenue au lendemain de son mariage avec David Hallyday, alors que la jeune femme n’avait que 23 ans. Treize ans plus tard, en 2002, la top model perdra également sa mère dans un accident de la route. Percutée par un camion, Denise Lefébure a succombé à ses blessures à l’hôpital, quelques heures après le choc. Deux sombres malheurs qui ont donc fait d’Estelle Lefébure une orpheline, dès l’âge de 36 ans. Interviewée par nos confrères de Paris Match, jeudi 19 août 2021, elle est revenue sur cette grande souffrance qui la poursuivra tout au long de sa vie.

“La perte brutale de mes parents fut très dure. Je n’étais pas préparée. Ça m’a fait grandir trop tôt”, a confié l’ex-femme d’Arthur. Et d’ajouter, très émue : “Je n’avais plus personne au-dessus de moi pour me surveiller. Plus personne pour me donner des leçons. Les seuls autorisés, mes parents, n’étaient plus là. Je vis encore des moments de tristesse à l’occasion d’une date, d’un événement qui me les rappelle.” Forcément, Estelle Lefébure serait prête à tout pour avoir la possibilité de revoir ses bien-aimés parents : “On me parle de la difficulté des parents Alzheimer, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles