Estelle Mouzin : l’emploi du temps de Michel Fourniret retracé “minute par minute” pour retrouver le corps de la fillette

·1 min de lecture

Dix-huit ans après la disparition d’Estelle Mouzin – qui s’était volatilisée le 9 janvier 2003 à l’âge de 9 ans, sur le chemin de l’école à Guermantes en Seine-et-Marne – les fouilles ont une nouvelle fois repris dans les Ardennes, grâce aux aveux de Monique Olivier. Pour la première fois depuis la mise en examen de Michel Fourniret pour enlèvement et séquestration suivis de mort, l’ex-femme du tueur en série a reconnu son implication dans le décès de la fillette. C’est déjà elle qui, en août 2020, avait poussé l’ogre des Ardennes à avouer son crime en affirmant qu’il avait enlevé, séquestré, violé puis étranglé Estelle Mouzin. “En précisant sa participation et son rôle, elle a orienté les enquêteurs vers un lieu qui va être fouillé dans les jours qui viennent. Elle a donné des indications. On va chercher. On espère que cette fois-ci, ça sera la bonne et qu’on trouvera le corps d’Estelle”, déclarait Me Didier Seban, avocat de la famille Mouzin, auprès de France Info le 5 avril 2021.

Les fouilles ont ainsi repris lundi 26 avril dans la forêt d’Issancourt, où un riverain avait par ailleurs fait une mystérieuse découverte. Afin de retrouver au plus vite le corps de la petite Estelle, les enquêteurs font appel à la mémoire de Monique Olivier. Accompagnée de la juge d'instruction Sabine Kheris, elle a arpenté plusieurs fois le chemin sur lequel elle affirme avoir laissé son ex-mari en ce samedi de 2003, comme le rapportent nos confrères du Figaro. Depuis désormais quatre jours, la complice (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite