• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Estelle Mouzin : pourquoi ses parents veulent croire à l'efficacité des nouvelles fouilles

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les fouilles de la dernière chance ? Lundi 23 août 2021, Franceinfo révélait que Monique Olivier participera à partir du 30 août 2021, et pour sept jours, à une ultime campagne de recherche du corps d’Estelle Mouzin, disparue le 9 janvier 2003 et dont l'assassin présumé est son ex-époux, Michel Fourniret, décédé le 10 mai 2021. L'ogre des Ardennes avait avoué le meurtre de la petite fille en mars 2020. Mais ces aveux n'avaient pas suffi pour que les enquêteurs retrouvent le corps de la victime. C'est donc en présence de Monique OIivier, en compagnie de son mari il y a dix-huit ans lors du calvaire subi par Estelle Mouzin, que ces fouilles auront lieu dans un bois d'Issancourt-et-Rumel, dans les Ardennes. Trois mois et demi après la mort de Michel Fourniret, la famille d'Estelle Mouzin va-t-elle enfin vivre la fin de ce cauchemar ? Ils l'espèrent puisque ce seront les dernières recherches du corps avant que le dossier d'enquête ne soit définitivement clôturé.

Lundi 23 août 2021, le JT de 20 heures de France 2 interrogeait Maître Didier Seban, l'avocat du père d'Estelle Mouzin. Il a expliqué pour quelle raison les parents de la victime voulaient croire à l'efficacité de ces nouvelles recherches, cantonnées dans un nouveau lieu, alors que les dernières n'avaient rien donné. "Le juge a interrogé à de nombreuses reprises Monique Olivier qui a parlé, qui répond aux questions, certes à sa manière, c'est à dire souvent au bout de très longs interrogatoires et par des propos elliptiques", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles