Esther Calixte-Béa, l'activiste badass qui veut normaliser les poils féminins

·2 min de lecture

C'est une activiste au poil. Enfant de la fin des années 90, la Québécoise Esther Calixte-Béa est de ces jeunes militantes qui font l'activisme digital d'aujourd'hui. De ses posts Instagram abondamment likés aux Unes de magazines comme Glamour, la jeune féministe est saluée pour ses convictions personnelles qui sonnent comme autant de luttes collectives. A savoir : briser une bonne fois pour toutes le tabou de la pilosité au féminin.

Un sujet qui, malgré sa médiatisation de plus en plus encourageante, fait encore grincer bien des dents. Symbole de la virilité, le poil serait l'antithèse de la féminité. C'est tout du moins ce que semblent suggérer diktats profondément ancrés et publicités sexistes, susceptibles de vous décocher un pudibond "Cachez ce poil que l'on ne saurait voir". Face à cette (auto)censure tenace, Esther Calixte-Béa répond par la mise à nu. La jeune Québécoise n'hésite effectivement pas à dévoiler les poils qui ornent sa poitrine. Comme une fierté.

De là à dire que le poil est politique, il n'y a qu'un pas.

"Changer la façon dont je voyais mon corps"

"Je n'avais jamais vu une femme en couverture d'un magazine avec des poils sur la poitrine. Et c'est moi ! Je n'aurais jamais pensé que je pourrais faire la différence et participer à faire bouger les mentalités ! Enfant, j'aurais aimé voir des femmes qui me ressemblent, poilues", s'est réjouie la principale concernée auprès du Huffington Post Québec à propos de cette Une de Glamour, qui a introduit d'une bien belle manière l'année 2021.

Une consécration pour celle qui milite principalement sur les réseaux sociaux, sous le nom plutôt classe de Reine Esie, afin d'envoyer bouler non-dits et injonctions autour de ce poil volontiers diabolisé. Ces injonctions, Esther Calixte-Béa s'y est très tôt confrontée. Et parmi elles, la sacrosainte épilation. Dès ses onze ans, la vingtenaire découvre ses poils, et les envisage comme un obstacle à sa féminité.... Lire la suite sur le site Terrafemina
5 conseils pour être (enfin) prise au sérieux au travail
8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle
Transformer des yeux marrons en yeux bleus ? C'est maintenant possible
Grands-parents : ces 18 étapes qui vous ont filé un coup de vieux
10 mannequins différents qui font du bien à la mode