Etam lance ses premiers maillots de bain à taille unique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’enseigne spécialisée dans la lingerie et le maillot de bain dévoile ses premiers modèles de maillots extensibles. Une révolution.

La marque de lingerie préférée des Françaises innove sans cesse. Désormais habituée à présenter ses collections à travers des défilés spectacles à l’image de son show en octobre dernier, Etam pense aussi bien au design qu’au confort de ses pièces et s’adresse à toutes les femmes. La preuve une fois de plus, puisque la griffe vient de lancer « One Size », une ligne de maillots de bain qui s’ajustent à tous les corps grâce à une matière extensible. Il faut dire qu’il n’est pas toujours évident de trouver un maillot de bain qui convienne parfaitement à notre morphologie. Entre un top trop petit ou une culotte qui rentre dans les fesses, mettre la main sur le bikini parfait relève d’un véritable challenge. Problème résolu par Etam, donc. Que l’on soit enceinte, que notre poids varie et que notre silhouette change au fil des années, que l’on souhaite offrir un maillot à une amie ou simplement trouver un ensemble dans lequel on sera à l’aise, les nouvelles créations innovantes d’Etam sont indéniablement celles sur lesquelles miser. Outre le confort, Etam prouve qu’un maillot de bain taille unique peut aussi rimer avec style ! Avec sa matière texturée qui s’étire à l’infini, sa palette de couleurs allant du terracotta au noir en passant par du turquoise et ses coupes simples et efficaces qui soulignent les courbes, la ligne « One Size » offre un vestiaire swimwear cool et sexy, et toujours à petit prix ! En...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles