Les Etats-Unis enverront en Ukraine des tanks Abrams... sans leurs meilleures technologies

Les États-Unis ne donneront pas leurs meilleurs chars à l’Ukraine. Le site USA Today a révélé que l’armée américaine avait remis à neuf de vieux modèles de son tank principal, le M1 Abrams, afin de les offrir aux forces ukrainiennes. Toutefois, le Pentagone a profité de cette rénovation pour dépouiller ces blindés de leurs technologies de pointe. Les hauts gradés américains ont peur que ces engins puissent tomber entre les mains des soldats russes. Car ces derniers pourraient ensuite envoyer ces chars dans des usines capables d’analyser et de copier les systèmes américains.

L'Abrams est équipé d'un ordinateur de contrôle de tir intégré qui permet à l'artilleur d'engager des cibles simplement en les pointant et en tirant. Grâce à ce système, ce char d’assaut peut attaquer des cibles à grande distance, de jour comme de nuit, et même par mauvais temps.“C’est notamment cette technologie qui est en train d’être retirée des tanks qui seront envoyés en Ukraine”, ont affirmé des membres de l’État-major américain à USA Today. Un expert de la Rand Corporation (le think tank du Pentagone), a également déclaré que Moscou pourrait tester tous les chars capturés afin d'en déceler les vulnérabilités.

Une inquiétude fondée puisque de nombreuses technologies de l’Otan comme le Javelin sont déjà tombées dans les mains de troupes russes. En outre, des primes de plusieurs millions de roubles sont promises aux fantassins de Moscou pour la capture des tanks occidentaux donnés à Kiev. Alexander Osipov, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Emmanuel Macron entend poursuivre la baisse de la fiscalité pour les classes moyennes
Les acheteurs de Tesla victimes du nouveau bonus écologique ?, un nouveau baromètre pour anticiper la fin des TRV… Le flash éco du jour
Lits superposés en vol : Air New Zealand révèle le prix de ses cabines
Il est poursuivi en justice pour avoir rénové son église
Déclaration de biens immobiliers : les solutions pour la remplir sans Internet