Eure-et-Loir : une fillette de 3 ans traumatisée après avoir été oubliée dans un bus scolaire

© hayatikayhan / iStock

Clémence est restée seule de 8h30 à 16h30 dans le bus qui l’emmenait à l’école maternelle de Châteauneuf-en-Thymerais. Une réunion a eu lieu mardi soir pour « faire toute la lumière sur cet incident », comme l’indique « Le Parisien », qui a révélé l’affaire.

« Elle pleure et depuis une semaine, elle ne veut plus aller à l’école, même en voiture », raconte la mère de Clémence. Jeudi dernier, la fillette de 3 ans a passé toute la journée dans le bus scolaire qui devait l’emmener à la maternelle, comme le raconte « Le Parisien ». Ce jour-là, ses parents déposent Clémence et son grand frère, comme tous les matins, à l’arrêt de bus scolaire de Saint-Jean-de-Rebervilliers (Eure-et-Loir). Ils sont assis côte à côte dans l’autocar, mais seul Loan ira à l’école. La fillette passe la journée seule, de 8h30 à 16h30, et fini par s’uriner dessus et vomir.  
 
Lire aussi >> « Je n'en peux plus du manque de reconnaissance » : après la rentrée, le blues des professeurs

Des dysfonctionnements humains

Mardi a eu lieu une réunion pour faire la lumière sur l’événement. « Il y a eu une chaîne de dysfonctionnements humains », confie Frédéric Giroux l’un des vice-présidents en charge des mobilités, de l’aménagement de l’espace communautaire et de la commande publique de l’agglo du Pays de Dreux, au « Parisien ». « L’accompagnatrice, employée d’un syndicat communal, n’a pas vérifié le bus à la fin du trajet », poursuit-il. Le chauffeur, qui a la même obligation, n’a pas non plus pris la peine de vérifier. « Dans notre cas, le chauffeur n’est pas rentré au dépôt mais chez lui. C’est ce qu’on appelle un “déposté” dans le jargon », continue...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi