"Eurovision" 2020 : face aux critiques, Tom Leeb modifie sa chanson

C’est une chanson qui n’a pas du tout séduit les internautes. Dimanche 16 février 2020, les téléspectateurs ont découvert en exclusivité sur France 2 le morceau choisi pour représenter la France à l’Eurovision. La finale du concours se déroulera le samedi 16 mai à Rotterdam, aux Pays-Bas. Et la chaîne du service public n’avait pas fait les choses à moitié. Tom Leeb avait interprété son titre The Best in Me perché au premier étage de la Tour Eiffel, illuminée pour l’occasion. Et il faut dire que sa prestation n’avait pas été du goût de tous. Les internautes s’étaient immédiatement emparés des réseaux sociaux pour critiquer la mélodie et son manque d’originalité. Et nombreux étaient ceux qui imaginaient déjà la France couverte de “honte” et à coup sûr grande perdante de la compétition, pour la 44e année consécutive. La chanson a même “cassé les oreilles” du ministre de la Culture Franck Riester… D’autres en revanche se sont révoltés de voir que les paroles étaient écrites en français et en anglais. Une association crie d’ailleurs au scandale et exige une chanson 100% Française.

The Best in Me devient Mon alliée

Face à toutes ces critiques, Tom Leeb a manifestement réagi. Jeudi 12 mars 2020, le chanteur a partagé une vidéo sur son compte Twitter dans laquelle il révèle qu’une adaptation du single est en préparation. “Salut à tous ! Je voulais simplement vous annoncer qu'il y a une nouvelle version du morceau de The Best in Me, qui est une version un peu plus acoustique”, indique-t-il. Et la chanson va faire peau neuve ! “C'est un nouvel arrangement. Qui dit nouvel arrangement, dit nouveau titre. C'est pour ça que la chanson s'appelle Mon alliée”, a dévoilé Tom Leeb. Un nouveau titre, français qui plus est, que les téléspectateurs apprécieront sans doute davantage. Le fils de Michel Leeb l’a assuré, c’est cette nouvelle version qu’il interprétera le soir de l’Eurovision. “J'ai hâte de vous la faire découvrir. J'espère vraiment que ça vous plaira”, a conclu le jeune artiste

(...) Cliquez ici pour voir la suite