"Eurovision 2021" : pourquoi les vainqueurs italiens du concours font-ils encore parler d’eux ?

·1 min de lecture

Aussi vite encensé, aussi vite oublié. Habituellement, le nom du lauréat de l’Eurovision fait la une des gazettes le lendemain de son sacre, et basta ! Mais ce n’est pas vraiment le cas du groupe italien Måneskin, qui a remporté la 65e édition du concours en mai 2021, devançant de quelques voix la talentueuse Barbara Pravi. Son quart d’heure de gloire a largement été prolongé en raison des polémiques qui ont écorné l’image des fougueux rockeurs transalpins. Alors que la victoire n’avait pas encore été entérinée, l’un des chanteurs s’est retrouvé mêlé à une prise supposée de cocaïne en direct pendant la compétition. Si un test négatif a dissipé les soupçons, cette imputation a longtemps mis Måneskin en porte-à-faux. D’autant que quelques jours plus tard, ce sont à des accusations de plagiat auxquelles les vainqueurs du concours ont dû faire face.

Interrogée sur les similitudes ente le riff de sa chanson et celle de The Vendettas, la chanteuse Victoria s’est défendue, les déclarant infondées. "Nous n'avons plagié personne. Nous avons écrit la nôtre il y a six ans," a-t-elle tenu à préciser dans Télé Star, à paraître en kiosque le lundi 12 juillet 2021. Cette volonté de nuire au groupe italien, actuellement en tournée promotionnelle, n’a pas attendu son triomphe puisqu’avant même le coup d’envoi de l’événement, les interprètes du titre Zitti e buoni ont dû refouler une consigne appuyée venant d’en haut. "La chose dont nous sommes les plus fiers, c'est d'avoir gagné avec une chanson (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles