Eurovision : Barbara Pravi, la Môme version 2021

·1 min de lecture

Style rétro, lyrisme et vague à l'âme... Barbara Pravi se cale dans la roue de la Môme et part à la conquête de l'Eurovision. 

       

Et si Édith Piaf avait eu un compte Instagram ? Et si elle avait partagé tous les drames et les défis de son existence avec ses 80 000 followers ? Et si la Môme s'était lancée dans ce concours kitsch qu'est l'Eurovision ? Voilà l'idée légèrement saugrenue qui nous traverse l'esprit quand on rencontre Barbara Pravi, auteure-compositrice et interprète, féministe 2.0 et candidate pour la France cette année. Sur Instagram, la Parisienne partage tout, ou presque. Les répét, les essayages haute couture, les petites cartes postales emplies de son grand sourire, mais aussi les moments plus sombres. On la retrouve dans une salle du Centre de danse du Marais, aux côtés d'une manageuse tatouée jusqu'aux oreilles, dont le téléphone sonne sans arrêt. Au programme, répétitions pour le clip de « L'Homme et l'Oiseau », dernier volet d'un triptyque dont fait partie « Voilà », la valse à la sauce 2021 qui va l'emmener à Rotterdam pour les demi-finales, le 22 mai. Cette chanson en français et tout en vocalises, Barbara Pravi l'aime car « elle agit comme un antistress ». À 28 ans, elle a déjà eu plusieurs vies. Avant « Voilà », il y a eu « Chair », où elle évoquait son avortement, et « Le Malamour » sur la violence conjugale. Mais la Môme version 2021, pas plus que son illustre modèle, ne s'apitoie sur son sort. Rotterdam, la voilà !

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi