Eurovision : Serge Lama, Julio Iglesias, Las Ketchup… ces stars au classement décevant

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dernière ligne droite. Après deux demi-finales, les finalistes de l’Eurovision 2022 se produiront samedi 14 mai 2022, à partir de 21 heures, à Turin en Italie. Pour cette 66eme édition, commentée par Laurence Boccolini et Stéphane Bern sur France 2, l'Ukraine apparaît comme la principale favorite. En cause ? L'invasion russe en Ukraine, qui a débuté le 24 février 2022. Pour espérer remporter le précieux trophée, qu'elle a déjà gagné à deux reprises en 2004 et 2016, l'Ukraine présente cette année Stefania, un mix de rap et de musique traditionnelle, interprété par Kalush Orchestra. La Russie, quant à elle, fut exclue par les organisateurs. Si le concours a souri à certains, il s'est parfois montré cruel pour d'autres. En effet, le jury a déjà relégué des chanteurs reconnus en bas du classement, tandis que certains vainqueurs n'ont jamais réussi à percer. C'est le risque de ce show, basé sur une performance unique. L'occasion de revenir sur les artistes qui ont essuyé les plus gros bides de cette grand-messe de la musique.

En 1970, Julio Iglesias, qui n'était alors pas connu, interprète son titre Gwendolyne à Amsterdam. Il termine quatrième, ne recueillant que huit points. La suite n'aura pas donné raison au jury, puisque le crooner espagnol vendra plus de 300 millions de disques tout au long de sa carrière. Trois ans plus tard, en 1973, Serge Lama, arrive quant à lui 10e sur 18 participants. Il s'incline derrière une française, Séverine, qui a remporté le concours pour Monaco, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles