Qui était Evguéni Prigojine, le richissime patron du groupe Wagner ?

Impétueux et imprévisible mécène. Le conflit en Ukraine a permis à l'imprévisible patron du groupe paramilitaire Wagner de s'imposer comme un acteur de premier plan en Russie. Mais en appelant au soulèvement contre l'état-major, Evguéni Prigojine a franchi le Rubicon. L'impétueux milliardaire au crâne rasé et aux traits durs avait accusé l'armée russe d'avoir bombardé des camps de son groupe Wagner à la demande du ministre de la Défense Sergueï Choïgou, qu'il a juré de "stopper" par la force.

Affirmant disposer de "25.000" combattants, le chef mercenaire de 62 ans avait appelé l'armée et la population russes à se joindre à lui, tout en se défendant de tout "coup d'Etat militaire". En réaction, les puissants services de sécurité russes avaient ouvert une enquête contre lui pour "appel à la mutinerie armée", une grave accusation qui aurait pu en théorie l'envoyer derrière les barreaux pour longtemps. Mais mercredi 23 août, sa mort dans un crash d'avion, au Nord de Moscou, a été annoncée par la Russie.

Le conflit en Ukraine semblait pourtant avoir fourni une occasion à l'homme d'affaires de sortir de l'ombre d'où il opérait depuis des années, pour enfin s'affirmer comme un acteur de premier plan en Russie. En mai 2023, après des mois de durs et sanglants combats, M. Prigojine avait obtenu la consécration en revendiquant la prise par Wagner de Bakhmout (est de l'Ukraine), célébrant une rare victoire sur le champ de bataille pour les forces russes.

Mais c'est aussi à l'occasion de cette (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite