EXCLU - Alessandra Sublet : "Oser me mettre seins nus, ce n’était pas dans mes habitudes"

Après C'est Canteloup, Alessandra Sublet va animer deux soirées évènementielles de Stars à nu, la nouvelle émission produite par Arthur, diffusées le 31 janvier et le 7 février 2020 sur TF1, à 21h05. Le concept ? Sept personnalités masculines et féminines se dévoilent entièrement pour la bonne cause. Femme Actuelle a saisi l'occasion de lui proposer son interview Oser, pas oser. L'animatrice s'est prêtée au jeu, en toute franchise : "Je peux oser pas mal de choses, moi." Elle dévoile la fringue qu'elle ose mettre ou pas, l'émission qu'elle oserait faire et surtout avec qui, le cadeau le plus osé qu'elle ait offert, ou encore la personne qu'elle n'oserait jamais tutoyer et pour quelles raisons. Alessandra Sublet révèle également le truc le plus fou qu'elle ait fait par amour et si elle oserait dire à un collègue s'il a mauvaise haleine. Des réponses sans aucun tabou et avec beaucoup d'humour.

Son but : sensibiliser les Français au dépistage du cancer du sein

La maman de Charlie avoue tout de même que le truc le plus fou qu'elle ait osé faire de sa vie, c'est de se mettre seins nus. Un exploit qu'elle a réussi à surmonter pour la bonne cause. Car non contente d'être l'animatrice de Star à nu, Alessandra Sublet s'est dévouée pour participer à l'émission. Pour de bonnes et nobles raisons : sensibiliser les Français au dépistage du cancer du sein, des cancers de la prostate et du testicule. Même si cela n'a pas été simple, l'ex-femme de Clément Miserez ne se voyait "pas présenter cette émission sans prendre part à l’aventure, aux côtés des sept autres filles", comme elle le confie sur TF1. La première émission du 31 janvier sera présentée du côté des hommes, avec Baptiste Giabiconi, Philippe Candeloro, Olivier Delacroix, Alexandre Devoise, Bruno Guillon, Satya Oblette et Franck Sémonin. Le 7 février, ce sera au tour des femmes de se dévoiler, avec Alessandra Sublet elle-même, Fanny Leeb, Mareva Galanter, Marine Lorphelin, Firmine Richard, Héloïse Martin, Nadège Beausson-Diagne

(...) Cliquez ici pour voir la suite