EXCLU - Jean-Luc Reichmann se confie sur sa relation avec Zette : “C’est plus qu’une amie”

Que serait Jean-Luc Reichmann sans Zette ? Dans Les 12 coups de midi, l’animateur compte tous les jours sur la célèbre voix-off, son acolyte, qui donne des renseignements sur les réponses posées aux candidats. Si Zette (de son vrai nom Isabelle Benhadj) est arrivée dans le programme en janvier 2011 pour remplacer Véronique Le Nir (Eulalie), elle connaît en fait le présentateur phare de TF1 depuis des années. Plus de trois décennies, précisément. À l’occasion d’une interview accordée mardi 3 décembre 2019 à Femme Actuelle pour Les 12 coups de Noël (diffusée samedi 21décembre); Jean-Luc Reichmann a accepté de se livrer sur leur amitié.

“On est très proches”, commence Jean-Luc Reichmann. “On a commencé la radio ensemble. Zette est l’une des premières personnes que j’ai rencontrées à Fun Radio Paris alors qu’elle était animatrice là-bas. C’était en 1987. On est amis depuis 32 ans !” L’animateur le jure : ils se voient très souvent en dehors des tournages… Même pendant les vacances scolaires. “Cet été, nous sommes partis à un festival ensemble, on a passé une semaine de vacances ensemble. On partage des choses, on est potes, on se connaît par coeur. Elle connaît ma famille, elle a trois enfants… C’est moi son mec dans la vie ! (rires) On sent que nous sommes très proches, c’est une vraie complicité entre elle et moi.”

Après une rencontre à la radio, Jean-Luc Reichmann et Zette ont poursuivi leur carrière à la télévision, main dans la main. “Nous étions les voix de TF1 pendant dix ans, j’étais la voix masculine et elle était la voix féminine”, rappelle l’animateur. “J’ai annoncé la chute du mur de Berlin avec ma voix sur les bandes-annonces de la chaîne, la mort de Serge Gainsbourg, et elle, elle faisait la même chose en version féminine. On ne s’est jamais quittés depuis trente et quelques années.” Résultat : les deux compères ont presque noué un lien fraternel. “Je sais comment elle respire, je sais quand elle est réveillée, je sais à sa coupe de cheveux si ça va, je sais

(...) Cliquez ici pour voir la suite