EXCLU - Laura, "Mariés au premier regard" : "J’ai une relation avec mon corps qui n’est pas très saine"

Femme Actuelle : Pourquoi avoir participé à l’expérience de Mariés au premier regard ? Laura : Ça faisait un moment que j’étais toute seule. J’avais déjà essayé des sites de rencontres, ça n’a jamais réellement fonctionné… Un jour, je me suis retrouvée dans mon lit, un peu déprimée et j’ai vu sur les réseaux sociaux qu’il y avait des inscriptions pour Mariés au premier regard qui démarraient. Les castings se déroulaient à Lyon et moi je venais de m’y installer donc je me suis dit que c’était peut-être un signe alors j'ai tenté.

Quels souvenirs avez-vous gardé de ce tournage ? L.: J’en garde un très bon souvenir. C’est une expérience insolite parce qu’on passe par des émotions incroyables. Du rire aux larmes et du doute à la tristesse en très peu de temps. ll faut le vivre pour le croire. Je ne regrette rien parce que j’ai beaucoup appris sur moi.

Vous avez déclaré dans l’émission “ne pas aimer perdre votre temps”. Vous en a-t-on fait perdre auparavant ? L.: Non, pas spécialement mais c’est vrai que je sais ce que je veux. Aujourd’hui, j’ai un travail, j’ai une vie stable et il me manque simplement l’amour pour construire quelque chose de concret et fonder ma propre famille.

Qu'avez-vous ressenti en découvrant que vous étiez compatible à 81 % avec une personne que vous ne connaissiez pas ? L.: Je n’y croyais absolument pas parce que j’avais l’impression de ne pas trop mériter de trouver quelqu’un. Quand Pascal (Docteur en psychologie de l'émission, ndlr) m’a appelée pour m’annoncer ça, j’étais un peu sous le choc, complètement chamboulée. Je me suis demandé pourquoi moi, j’avais cette chance de peut-être rencontrer l’homme de ma vie et d’avoir une compatibilité aussi importante.

Votre père s’est montré réticent puis vous a finalement annoncé qu’il se tiendrait à vos côtés lors de la cérémonie. Que vous êtes-vous dit ? L.: Quand j’ai vu sa réaction lors de mon annonce, j’ai remarqué qu’il était complètement contre. Le fait qu’il ait réussi à prendre sur lui pour accepter

(...) Cliquez ici pour voir la suite