• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

EXCLU - Nathalie Marquay répond aux insultes de Geneviève de Fontenay : “Elle me fait pitié”

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La guerre est relancée. Lundi 13 septembre 2021, Geneviève de Fontenay était l’invitée de Jordan de Luxe, sur Non Stop People. Et une fois n’est pas coutume : l’ex-directrice du comité Miss France s’est montrée très dure envers son ancienne protégée, Nathalie Marquay. La dame au chapeau a ainsi déclaré que son élection, en 1987, avait été truquée : “L’opinion public avait voté pour une Réunionnaise mais celui qui triait les votes à l'époque à Europe 1 ne s’en sortait pas, alors ça a fini par être elle, mais cela devait être Miss Réunion ! Nous ne comprenions pas ! On attendait le résultat et elle a eu de la chance !” Au cours de cette interview, Geneviève de Fontenay s’est également attaquée au couple de Nathalie Marquay et Jean-Pierre Pernaut, affirmant que l’ancienne figure de TF1 avait été uniquement “attiré par l’écharpe”. Au lendemain de cet entretien choc, Femme Actuelle a contacté Nathalie Marquay pour obtenir sa réaction. Une interview à découvrir ci-dessous.

Femme Actuelle : Qu’avez-vous à répondre à Geneviève de Fontenay au sujet de votre élection soi-disant truquée ?Nathalie Marquay : Ça me fait trop rire, presque 35 ans après ! Je pense que Guy Lux doit se retourner dans sa tombe. Elle traite de menteurs Guy Lux, Europe 1 et tous les Français qui ont voté pour moi. Il y avait quand même 42,2 % de voix en ma faveur, sur les dix finalistes. Ce qui fait quand même une grande majorité. Je trouvais la Miss Réunion superbe, mais elle n’avait pas trop de chance. Comme c’était (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles