EXCLU - Sarah Da Silva Gomes, "Qui veut être mon associé" : au bord des larmes, elle se confie sur les retombées de l’émission

Sarah Da Silva Gomes est la candidate de Qui veut être mon associé qui a marqué les esprits depuis son passage dans l'émission le mardi 14 janvier 2020. La fondatrice de Constant & Zoé a ému les téléspectateurs au plus profond de leur coeur. Sa société a pour but de faciliter l'habillement des personnes en situation de handicap. La jeune femme de 29 ans est bien consciente des efforts qu'ils restent encore à faire dans ce domaine puisque son frère, Constant, est polyhandicapé depuis la naissance.

"Le prêt-à-porter aujourd'hui ne répondait pas forcément aux besoins liés à un handicap", nous a-t-elle assuré. Alors c'est en imaginant des vêtements plus faciles à mettre (mais toujours élégants) et en les essayant sur son frère qu'elle a pu lancer sa collection. "J'allais le voir, je le déshabillais, je le rhabillais, je lui mettais un autre produit, un autre vêtement, je le tournais, je mettais des coups de crayon. Je lui racontais un peu l'aventure. Après, je ne savais pas bien s'il comprenait, mais je passais du temps avec lui et ça le faisait rire", a-t-elle encore confié.

⋙ "Qui veut être mon associé?" : critiqué par les internautes après ses propos sur la pêche, l'investisseur Marc Simoncini réplique

Depuis son passage dans l'émission de M6, elle est persuadée que la vie de son frère est un peu plus belle. Grâce à Constant & Zoé, il est aujourd'hui connu. "Il y a plein de gens qui lui passent le bonjour, qui me disent de lui faire une bise. Je me dis que c'est génial parce que même s'il vit sa petite vie, il fait bouger pas mal de choses sans le savoir", a-t-elle encore assuré la voix tremblante et les yeux remplis de larmes. Une belle récompense pour la jeune femme qui a durement travaillé pour lancer sa collection de vestiaire beau, pratique et intelligent pour les personnes handicapées et polyhandicapées, et qui espérait avoir un jour ce retour.

A lire aussi : "Qui veut être mon associé ?" (M6) : la production donne-t-elle de l'argent aux investisseurs ? Julien Courbet

(...) Cliquez ici pour voir la suite