Exercé à l'excès, le self-control peut nous rendre malheureux

© Pogonici - getty

Dans un article publié dans le Journal of Personality and Social Psychology le 16 septembre 2022 et repris par Psychology Today, Pr Carlos Alós-Ferres, de l'Université de Zurich, et son équipe de chercheur.seuse ont analysé plusieurs études sur l'impact d'une maîtrise de soi excessive sur la santé mentale des individus.

Ils ont ainsi comparé les données de 3000 participant.es face à des situations demandant un "certain self-control" et ont ensuite étudié les conséquences psychologiques (positives et négatives), engendrées par cette "domination personnelle".

Plus nous nous maîtrisons, moins nous sommes nous-même

Les chercheurs ont alors découvert que les émotions ressenties lors d'un "épisode de maîtrise de soi" dépendent de l’image que nous percevons de nous-même. 

En effet, Carlos Alós-Ferres explique à Psychology Today, explique qu’on se sent "le plus authentique possible" - c'est-à-dire face à la meilleure version de nous-même - lorsqu’on suit ses “impulsions intérieures” et non lorsqu’on se contrôle.

Ce manque d’authenticité ressenti lorsqu’on se maîtrise va alors engendrer une insatisfaction à...


Lire la suite

Plus de "Psycho" :