Exfoliant visage : 3 erreurs à surtout éviter

Tout autant que l’hydratation, l’exfoliation est un geste beauté important pour la peau du visage (et du corps également). Il permet de nettoyer la peau en profondeur et de rendre le bronzage plus uniforme et lumineux (très pratique en été). Il en existe différents types : les exfoliants à action chimique (riche en acides) ou mécanique (sous forme de grains plus ou moins épais, qui vont servir à éliminer les peaux mortes). L’exfoliation pour le visage est indiqué pour tous les types de peaux : grasse, mixte, sèche ou sensible. Pour bien réaliser ce soin, voici 3 mauvaises habitudes à bannir dès maintenant.

1/ Choisir un exfoliant visage non adapté à son type de peau

Comme pour tout type de produit beauté, il est primordial de choisir son exfoliant visage en fonction de son type de peau. “Utiliser un soin inadapté peut engendrer un effet contraire à celui recherché et ainsi fragiliser la peau”, explique Isabelle Ferrier. Si vous avez la peau sèche ou sensible, privilégiez les exfoliants chimiques pour éviter toute “surchauffe” due à la méthode d’application des exfoliants à grains (mécaniques). Les peaux grasses et mixtes, quant à elles, ont tout intérêt à se tourner vers des exfoliants mécaniques (à grains, pas très épais si possible) afin de désincruster efficacement les pores de la peau. Quel que soit l’exfoliant choisi, il est recommandé de l'appliquer en effectuant des gestes circulaires et doux. “Hydratez ensuite votre peau avec un masque afin de reconstituer son film protecteur”, poursuit l’experte.

2/ Frotter avec insistance

Vous pensiez qu’une bonne exfoliation du visage était synonyme de frottements vigoureux ? Abandonnez cette idée dès maintenant. “Frotter avec insistance peut rendre la peau plus sensible et fragile. Résultat : un effet totalement contraire à celui que l’on recherchait”, précise Isabelle Ferrier. Appliquez donc votre exfoliant tout en douceur, en effectuant des mouvements circulaires très légers.

3/ Exfolier sa peau trop souvent

Il est naturel de

(...) Cliquez ici pour voir la suite