Exhumation de Johnny : Luana Belmondo, marraine de Jade, soutient Laura Smet et tacle Laeticia Hallyday

Si le mois de novembre laissait entrevoir le début d'une trêve chez les Hallyday, le mois de décembre vient prouver que la hache de guerre n'est finalement pas enterrée. Souvenez-vous : après avoir encaissé le choc du décès de son père le 6 décembre 2017, la gestion houleuse de l'héritage de ce dernier face à sa belle-mère Laeticia Hallyday et les audiences qui ont suivi avec la bataille judiciaire, Laura Smet avait poussé un coup de gueule contre la maman de Jade et Joy sur sa manière de gérer la succession de Johnny. Depuis la fin de l’été, plusieurs médias affirmaient en effet que le corps du rockeur, enterré à Saint-Barthélémy, serait bientôt exhumé suite à une décision de sa veuve. Une information qui révoltait Laura Smet. Après une rentrée compliquée, les deux parties avaient, à l'automne, décidé de faire des "gestes d'apaisement" l'une envers l'autre. Le 15 octobre 2019, contre toute attente, Laeticia Hallyday renonçait à faire appel pour contester la décision du TGI de Nanterre qui se déclarait compétent pour trancher le litige et gelait la succession. Début novembre, un accord avait même été trouvé entre les avocats des deux clans. Dans leurs interviews accordées aux médias (Le Journal du Dimanche pour Laeticia Hallyday, ELLE pour Laura Smet), on lisait entre les lignes des désirs de paix... Jusqu'au lendemain de Noël.

⋙ Laeticia Hallyday : la photo de son premier Noël avec Pascal Balland et leurs enfants

Jeudi 26 décembre 2019, Laura Smet publie un coup de gueule sur son compte Instagram, en légende d'une photo de son père. Quelques heures plus tôt, Le Parisien révèle que la sépulture de Johnny située au cimetière de Lorient à Saint-Barthélemy s'apprêterait à être déplacée... et ce malgré la suspension de l'exhumation obtenue il y a peu par Laura Smet, ulcérée de ne pas avoir été consultée. Selon l'avocat de Laeticia Hallyday, qui affirme que David Hallyday aurait lui été consulté, la tombe serait menacée par "le sable de mer, très corrosif" ainsi que par les

(...) Cliquez ici pour voir la suite