On vous explique pourquoi c'est mauvais de ruminer (et comment arrêter)

·1 min de lecture

Ressasser, réfléchir et penser en boucle à des idées noires peut vous gâcher la vie. Les ruminations vous fatiguent émotionnellement et mentalement. Ces excès de réflexion vous empêchent de profiter pleinement du moment présent.

Si la plupart des individus sont sujets aux ruminations au cours de leur vie, les plus anxieux y sont davantage confrontés. Ils ont tendance à avoir des attentes irrationnelles, ils doutent d'eux-mêmes et projetent leurs doutes sur toutes les situations.

Mais pouvons-nous y mettre fin ? Il est possible d'accepter ces pensées parasites. Par exemple, vous pouvez les rediriger afin de revenir dans l'instant présent sereinement. N'essayez pas de résister à l'inquiétude, mais plutôt de remplacer vos pires scénarios par les meilleurs. Concentrez votre énergie sur tous les éléments positifs qui pourraient se produire.

Quelles sont les étapes pour sortir du cercle vicieux des ruminations ?

La première étape consiste à prendre conscience que les émotions se trouvent au coeur des ruminations. Que ce soit la tristesse, la colère ou la peur, ces sentiments génèrent des pensées négatives.

Deuxième étape : tentez de définir précisément quelle émotion se cache derrière vos pensées négatives obsessionnelles. Surtout, ne culpabilisez pas : l'objectif reste d'accepter pour parvenir à lâcher-prise. Est-ce la peur ? Est-ce la frustration ? Est-ce la colère ? Etc.

Troisème étape : demandez-vous si vous pouvez reprendre le contrôle (...)

Lire la suite sur Topsante.com

6 (mauvaises) habitudes qui accélèrent le vieillissement
9 bonnes raisons de se (re)mettre à la natation
Relaxation : connaissez-vous les bienfaits de l'ancrage ?
9 choses à ne pas faire avant d'aller dormir
Comment vous détendre avec la respiration carrée ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles