Comment expliquer la pyrophobie, ou la peur panique du feu

·1 min de lecture

D’où vient la phobie du feu, ou pyrophobie ? Comment la traiter ? On fait le point.  

L’idée du feu, l’odeur du gaz ou la vue d’une flamme les mettent dans un état de panique absolue. C’est le cas d’Antoine, 22 ans, qui est pyrophobe depuis l’enfance. « Quand je passe un week-end avec des amis et qu’ils allument le feu de la cheminée, je ne suis pas tranquille, explique le jeune homme. Je pense à tous les scénarios catastrophe, tout en cherchant une issue de secours. Inconsciemment, mon esprit s’emballe. » La psychologue clinicienne et psychanalyste Maria Hejnar explique les mécanismes de cette phobie du feu, ou pyrophobie.  

Qu’est-ce que la pyrophobie ? 

« La phobie est une peur plus ou moins intense et irrationnelle déclenchée par une circonstance qui elle-même ne présente pas de danger. La peur phobique n’est pas rationnelle car liée à une angoisse d’origine interne qui par déplacement est projetée sur un objet ou une situation extérieure. Dans le cas de la pyrophobie le sujet craint le feu, cela vient d’ailleurs du grec ancien « pyr » qui signifie « feu » et de « phobos » la peur. Le feu constitue donc le support de projection d’une figure démesurément angoissante pour l’univers psychique du sujet. »  

Comment se manifeste la pyrophobie ? 

« La pyrophobie est une phobie spécifique qui peut être plus ou moins intense et provoquer différents niveaux d’angoisse selon l'individu. Rappelons que le feu peut nous faire peur à juste raison : les incendies sont en effet souvent graves...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles