Publicité

Extrême-droite : plusieurs rassemblements à Paris interdits

Le préfet de police de Paris, Laurent Nuñez, a pris des arrêtés interdisant cinq rassemblements d'organisations classées à l'extrême droite prévus samedi et dimanche dans la capitale, suivant une consigne du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

Parmi les cinq rassemblements interdits, figurent un colloque et une manifestation organisés par l'Action française, ainsi qu'une marche de l'association de militaires "Place d'armes".

À lire aussi L’extrême-droite en France : une progression constante depuis 1953

Un rassemblement organisé par le mouvement d'Yvan Benedetti, une figure de l'extrême droite, qui devait avoir lieu dimanche en hommage à Jeanne d'Arc, a lui aussi été interdit.

Un sixième rassemblement, de "gilets jaunes", a également été interdit par le préfet de police.

Une instruction donnée par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin

Ces arrêtés sont la traduction de l'instruction donnée mardi aux préfets par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin d'interdire dorénavant toute manifestation "de l'ultradroite ou de l'extrême droite".

Cette instruction est intervenue après la manifestation samedi dernier à Paris du "Comité du 9-Mai" pour commémorer le 29e anniversaire de la mort d'un militant d'extrême droite, Sébastien Deyzieu, décédé accidentellement en 1994.

Le défilé de ces militants d'ultradroite, en majorité le visage caché et portant des croix celtiques, a déclenché une vive polémique.

L'Action française a annoncé vendredi qu'il déposait...


Lire la suite sur ParisMatch