Féminicide à Saint-Raphaël : le mari interpellé, les enfants introuvables

© Getty Images

Le mari d’une jeune femme retrouvée sans vie à Saint-Raphaël dans le Var le 24 décembre a été interpellé samedi à Pierrefitte-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis a annoncé le parquet de Draguignan.

Le meurtrier présumé d’une jeune femme de 31 ans, mère de trois enfants, a été interpellé en Seine-Saint-Denis après deux semaines de cavale. L’homme, un Tunisien de 39 ans, avait quitté le Var avec les trois enfants du couple quelques jours avant la découverte du corps sans vie de son épouse, le 24 décembre. L’autopsie avait fait remonter la date du décès au 20 ou 21 décembre.

LIRE AUSSI >> Les féminicides ont augmenté de 20 % : 122 femmes tuées en 2021, une étude alerte

L’examen du corps de la jeune femme avait « révélé des possibles traces de strangulation et des hématomes au visage », avait expliqué le procureur de la République de Draguignan, Patrice Camberou. Confirmant une information initiale du site d’information Actu 17, le magistrat a précisé que l’interpellation du mari a été menée samedi vers 19 h 00, dans un appartement de Pierrefitte-sur-Seine, par la brigade de recherche et d’intervention (BRI) nationale. L’homme a été blessé lors de cette opération.

Face à face avec la BRI

« Il les a accueillis en les menaçant avec une arme de poing » et la BRI a procédé à un premier tir, a détaillé de son côté le parquet de Bobigny. « Il a continué à les menacer en criant “Allah akbar” et il y a eu un tir à nouveau de la BRI », a poursuivi cette source, précisant que l’homme a été « touché à la main et au niveau de la jugulaire ». Deux autres personnes étaient présentes dans l’appartement...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi