Féminicide de Julie Douib : son ex-compagnon Bruno Garcia condamné, que deviennent leurs enfants ?

·1 min de lecture

La justice a été rendue pour Julie Douib. Mercredi 16 juin 2021, moins d’une semaine après l’ouverture de son procès, Bruno Garcia-Cruciani a reçu son verdict. La cour d’assises de Bastia l’a condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d’une peine de sûreté de 22 ans (une période pendant laquelle il ne pourra pas demander d’aménagement de peine). Le père de famille de 44 ans a donc été reconnu coupable de l’assassinat de son ex-compagne, le 3 mars 2019 à l’Île-Rousse, en Corse. Un drame qui avait marqué la France toute entière, en médiatisant (enfin) le problème des féminicides dans le pays. La mort tragique de cette jeune femme de 34 ans avait d’ailleurs été le point de départ du Grenelle sur les violences conjugales porté par la ministre Marlène Schiappa. Il faut dire qu’avant d’être tuée par son ex-conjoint, Julie Douib avait porté plainte à sept reprises, dont la dernière fois deux jours avant le crime.

Si Bruno Garcia-Cruciani a toujours assumé son geste, se rendant lui-même à la gendarmerie moins d’une demi-heure après avoir tué la mère de ses deux enfants, il avait nié fermement la préméditation. Pourtant, la justice a considéré le contraire, s’appuyant notamment sur les recherches internet (glaçantes) de l’accusé quelques jours avant le crime. Par ailleurs, comme le rapporte Le Monde, l’avocate générale a rappelé lors du procès que “de nouvelles cibles existent”. Bruno Garcia-Cruciani a en effet proféré des menaces à l’encontre de Lucien Douib – le père de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles