Féminicide dans le Jura : le compagnon de la victime avoue l'avoir tuée

© Gwengoat / iStock

L’homme avait déjà été condamné pour des faits de violences sur une ex-compagne.

Le compagnon de la factrice de 49 ans retrouvée morte vendredi à Alièze (Jura) a été mis en examen lundi pour homicide sur conjoint après avoir reconnu être l'auteur des coups à l'origine de son décès, a indiqué le procureur de la République de Besançon.

Lire aussi >> Violences conjugales : leur chemin chaotique vers la liberté

Le parquet de Besançon a requis le placement en détention provisoire de cet ancien transporteur routier de 40 ans. Interpellé samedi soir après s'être présenté de lui-même au poste de police municipale de Carnon (Hérault), « il a admis être à l'origine des coups ayant entraîné la mort de cette femme », a indiqué le procureur Etienne Manteaux lors d'une conférence de presse.

La victime voulait le quitter

D'après ses explications, le couple était attablé le soir du 18 août, lorsqu'il aurait poussé sa compagne avant de lui frapper violemment la tête sur le sol. Selon l'autopsie, la victime est morte de « plusieurs fractures importantes au niveau du crâne » après une phase « d'agonie ». « Il reste assez confus sur ses motivations » mais son acte pourrait « avoir un lien avec la volonté (de sa compagne) de se séparer de lui », a expliqué M. Manteaux. L'homme a également confié aux gendarmes de la section de recherches de Besançon, chargée de l'enquête, qu'il avait eu « le projet de la démembrer, avant de renoncer ».

Une disparition signalée une semaine auparavant

Il avait laissé deux messages chez...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi