Féminicide de Mélanie : le récit glaçant du nouveau compagnon de la victime, qui a fait "semblant d’être mort"

StockSnap / Pixabay

Les faits remontent au 29 janvier 2020 à Ecquevilly, dans les Yvelines. Mickaël Philétas s’est introduit chez Mélanie Ghione, son ex-compagne, et l’a poignardée à 80 reprises. Le meurtrier présumé, un youtubeur "coach en séduction", s’en est également pris à Malaury, la sœur de la victime, ainsi qu'à Brayan Hernandez, le nouveau compagnon de la jeune femme. Lors du quatrième jour du procès pour assassinat et tentative de meurtre de Mickaël Philétas, qui s’est tenu aux assises des Yvelines vendredi 20 janvier 2023, c’est Brayan Hernandez qui a livré un témoignage bouleversant, rapporté par Le Parisien. Celui qui partageait la vie de Mélanie Ghione depuis octobre 2019, s’est souvenu de cette nuit où sa vie a basculé. Couché depuis 1h30, c’est à 3 heures du matin qu’il a été réveillé "par des cris", explique-t-il d’abord avant d’ajouter : "Tout est allé très vite. Un bruit de pas dans l’escalier puis un homme se jette sur Mélanie. Je l’entends qui dit : 'Je ne vais pas mourir ici'". Bien décidé à porter secours à la jeune femme, Brayan Hernandez se retrouve projeté entre le lit et le radiateur avant d’être poignardé à son tour. "C’était un diable qui me frappait comme si j’étais un sac-poubelle et n’a pas prononcé un mot", assure-t-il. Pour le nouveau compagnon de la victime, le seul moyen de s’en sortir n’était pas de se battre mais de tout simplement de "faire semblant d’être mort".

Cette nuit-là, Brayan Hernandez y pense encore quotidiennement. Alors qu’il esquisse un mouvement, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite