Féminicide dans le Val-de-Marne : une femme retrouvée morte après un incendie, son compagnon en garde à vue

© Getty Images

Un corps de femme a été retrouvé à Fresnes dans le Val-de-Marne mercredi 25 janvier au cœur d’un camp de Roms ravagé par un incendie dans la nuit de mardi à mercredi. Le compagnon de la victime a été placé en garde à vue.

Ce sont les pompiers qui ont découvert le corps. Mardi 25 janvier, les sapeurs-pompiers sont appelés pour un incendie dans un camp d’installation précaire à Fresnes, dans le Val-de-Marne : le feu est en train de ravager une quarantaine de baraquements, près d’un échangeur autoroutier.

Une trentaine de camions et 70 à 100 sapeurs-pompiers sont déployés. Après plus de deux heures et demie d’intervention, le feu est maîtrisé. C’est alors que « les forces de l’ordre et les pompiers, en surveillance sur le feu pour attendre la baisse de température, ont exploré les lieux. Ils ont découvert un corps calciné », a annoncé la mairie de Fresnes.

LIRE AUSSI >> Ulrike Bremer : « En France, les féminicides sont encore perçus comme des tragédies individuelles et romantiques »

Incendie volontaire

Selon le parquet de Créteil, la victime avait 39 ans. Son compagnon, un homme de 33 ans, a été arrêté peu après et placé en garde à vue mercredi matin, a précisé la mairie, confirmant une information du journal Le Parisien. L’homme aurait volontairement mis le feu afin de dissimuler le meurtre.

Une enquête pour meurtre par conjoint, destruction volontaire par incendie et modification de l’état des lieux d’un crime ou d’un délit pour faire obstacle à la manifestation de la vérité a été ouverte et confiée à la police judiciaire du Val-de-Marne.

Selon la mairie de Fresnes, les familles de Roms ont refusé les propositions de relogement faites...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi