Les féminicides ont explosé en 2021 : on fait quoi pour la "grande cause du quinquennat" ?

Abaca
Abaca

122 femmes auraient été tuées par leur compagnon ou ex-compagnon en 2021, soit une femme tuée tous les deux jours et demi. Voilà le dernier rapport du ministère de l'Intérieur publié ce 26 août. En un an, on observerait donc une augmentation de 20 % du nombre de féminicides. Parmi ces victimes, 32% avaient déjà subi des violences antérieures et 64% avaient signalé ces violences aux forces de l'ordre. Un bilan accablant. Et cela n'est pas près de s'arrêter.

Cet été encore, le collectif "Féminicides par compagnon ou ex" observait une hausse inquiétante des féminicides - 72 depuis le début de l'année et 18 féminicides entre le 1er juillet et le 15 août. Ces chiffres alertent les associations féministes, qui exigent prévention et action immédiate.

"On a affaire à une forme de violence qui est endémique, qui est ancrée, presque culturelle en France en 2022. Les femmes sont en danger d'abord et avant tout chez elles car c'est au sein de leur domicile que les meurtres ont lieu. Les hommes tuent leur femme parce qu'ils se sentent autorisés à le faire légitimement", a déploré l'avocate Anne Bouillon sur FranceInfo.

Comment lutter ?

Les militantes féministe ont ainsi interpellé le gouvernement face à ces chiffres alarmants et alors même qu'Emmanuel Macron a choisi de faire de l'égalité femmes-hommes une nouvelle fois "la grande cause" de son nouveau quinquennat.

"Un bilan glaçant. Il aurait fallu redoubler les efforts. Mettre plus de moyens....

Lire la suite


À lire aussi

Les violences sexuelles ont explosé en 2019 (et c'est alarmant)
A quoi ressemblerait un quinquennat féministe ? Voici 22 propositions concrètes
Pourquoi les sociétés matriarcales ont de quoi nous inspirer