Fête des célibataires : la tendance du "consciously single", quand le célibat rend heureux

Être célibataire a parfois du bon. Et depuis le début de la pandémie, le fait de rester seul est assumé est parfois même recherché. C’est ce qu’a révélé un sondage réalisé par Bumble, un site de rencontres en ligne.

Bumble a interrogé plusieurs personnes inscrites sur l’application, afin de prédire quelles seront les grandes tendances en matière de rencontres amoureuses en 2022 : le "consciouly single", littéralement "consciemment célibataire", en fait désormais partie.

Pour 53% des personnes interrogées, être célibataire n’est en effet pas un problème. Malgré un certain isolement social engendré par la pandémie de Covid-19, elles se disent prêtes à "rester seules pendant un certain temps". Plus de la moitié d’entre elles (54%) ont même confié porter désormais plus d’attention à leurs manières de rencontrer de potentiels partenaires.

Trois femmes ont ainsi raconté à nos confrères de Stylist les retombées positives qu'a pu avoir le célibat sur elles. Olivia Day, responsable référencement, a ainsi pu se "donner la priorité" : "Être physiquement seule pour la première fois [...] m'a donné la chance d'en apprendre davantage sur qui je suis en dehors d'une relation" témoigne la jeune femme.

La plupart des personnes seules acceptent et revendiquent donc leur célibat, en particulier les Français : 76% d’entre eux ne se sentent pas "contraints" de trouver l’âme sœur d’ici à la fin de l’année. L’épidémie de coronavirus a également fait évoluer les attentes de chacun. Un utilisateur de Bumble (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles