F1/Pays-Bas: Max Verstappen en pole pour une 9e victoire de suite cette saison

Le pilote britannique de McLaren Lando Norris pendant les qualifications du Grand Prix des Pays-Bas de F1, à Zandvoort, le 26 août 2023 (SIMON WOHLFAHRT)
Le pilote britannique de McLaren Lando Norris pendant les qualifications du Grand Prix des Pays-Bas de F1, à Zandvoort, le 26 août 2023 (SIMON WOHLFAHRT)

Max Verstappen (Red Bull) continue d'écraser le championnat du monde de Formule 1 et partira en pole position du Grand Prix des Pays-Bas chez lui à Zandvoort dimanche, lancé à la poursuite d'une 9e victoire consécutive cette saison.

Se jouant des conditions météorologiques difficiles, il précèdera sur la grille les Britanniques Lando Norris (McLaren) et George Russell (Mercedes) alors que le Thaïlandais Alex Albon (Williams) est un surprenant 4e.

Il s'agit de la 28e pole-position de la carrière du Néerlandais, double champion du monde en titre et qui ne laisse cette année aucune chance à ses adversaires.

"Cela a été une séance très compliquée. La surface de la piste a beaucoup évolué. On a bien géré tout cela et j'ai trouvé une belle ligne sèche. J'ai pris des risques mais le dernier tour était vraiment bon", a déclaré le local de l'étape qui réalise sa 3e pole consécutive sur son circuit national devant un public tout acquis à sa cause.

Les conditions sont restées difficiles tout au long de ces qualifications avec une alternance d'averses au début de la séance et de soleil à la fin.

Alors que la piste était redevenue sèche, la dernière partie des qualifications (Q3) a été une première fois interrompue par une sortie de route de l'Américain Logan Sargeant (Williams), arrivé pour la première fois de la saison -- et de sa jeune carrière en F1 -- à ce niveau. Il a fallu réparer les barrières de sécurité souples qui avaient été endommagées.

C'est ensuite le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari) qui est sorti, provoquant un nouveau drapeau rouge synonyme d'interruption. En raison de cette erreur, Leclerc ne partira que 9e sur la grille dimanche, son coéquipier Carlos Sainz Jr. étant lui 6e, derrière l'Espagnol Fernando Alonso (Aston-Martin).

- Norris en embuscade -

Les McLaren, avec la 2e place de Norris et, un peu plus en retrait, la 8e de son coéquipier australien Oscar Piastri, confirment leur forme retrouvée même si elles ne peuvent encore contester la supériorité de la Red Bull de Verstappen.

"C'est un bon résultat dans ces conditions", a estimé Norris avant d'ajouter: "on attend que Max fasse une erreur mais il n'en fait pas".

"Je ne suis pas encore tout à fait à l'aise avec la voiture mais cela progresse", a ajouté le Britannique qui court toujours à 23 ans après sa première victoire en F1 alors que Verstappen en compte 45 avec seulement deux ans de plus.

Quant à Russell, il juge que sa 3e place samedi lui permet de "repartir du bon pied" après un léger creux lors des courses précédentes. "Cela va être une course très excitante demain s'il y a de la pluie", a-t-il déclaré, la météo s'annonçant aussi incertaine sur la station balnéaire néerlandaise que samedi.

La Q2 avait été fatale au septuple champion du monde Lewis Hamilton (Mercedes) et au Français d'Alpine Pierre Gasly qui ne partira qu'en 12e position sur la grille dimanche.

"Je pense qu'on aurait pu faire mieux aujourd'hui", a estimé le Normand. "Il y a encore des petits détails qui ne vont pas".

L'autre pilote Alpine, le Français Esteban Ocon, avait lui été éliminé -- pour la première fois cette saison -- dès la première partie des qualifications (Q1) et ne partira que 17e dimanche, montrant que l'écurie française a encore des progrès à faire pour être au niveau des meilleures.

"Cela n'a pas été une journée facile avec nos deux voitures partant à des positions en-dessous de nos espérances", a constaté Bruno Famin, le team principal par intérim d'Alpine. "Cela ne sera pas une course facile mais nous allons tout faire pour ressortir avec quelque chose de ce weekend", a-t-il ajouté alors qu'Alpine tente de se remettre du coup de balai qui a vu plusieurs de ses dirigeants limogés.

jld/jde