Fabrice Luchini : qui est sa fille Emma ?

En 1979, Fabrice Luchini devient papa d'une petite Emma. S'il en est fou, il n'est pas assez présent pour elle, comme il le raconte dans une interview accordée à Paris Match : "Je n'ai pas bien élevé ma fille, j'ai été un père absent, comme tous les comédiens..." Des propos qui font écho à ceux tenus sur France 2 il y a quelques années où il avait assumé : "Je n'étais pas prêt pour être père. Emma pensait même que j'étais son cousin."

"Enfant, quand on me deman­dait la profes­sion du père, j'écri­vais le plus souvent "boucher" confiait la jeune femme au JDD en septembre 2015 : "C'est pourquoi je l'ai toujours appelé par son prénom. En revanche, le goût des beaux textes, des auteurs, c'est lui. Je voulais deve­nir écri­vain, mais j'ai été écra­sée par la simple idée d'écrire. Mon père était trop encom­brant" confiait-elle en toute sincérité.

Au fil des années, père et fille se sont rapprochés, au point de même faire un film ensemble. En 2015, Emma le dirige dans le film Un début prometteur, et c'est pas sans appréhensions qu'elle s'était lancée dans l'aventure, comme confié sur France 2. "J'avais peur de diriger Fabrice, l'acteur que c'est, au-delà que ce soit mon père," avait-elle révélé. Et son père d'ajouter, "Mon boulot de papa, c'est de m'effacer derrière elle." Lors de la promo du long métrage, c'est très complices qu'ils étaient apparus et le bonheur de celui qui parle sans problème d'Emmanuel Macron était même palpable.

⋙ "Vivement Dimanche" : Fabrice Luchini fougueusement embrassé par un célèbre chanteur

"Quand je vois Emma, je ne me maîtrise pas du tout. Je l'admire. Elle a une lumière et une énergie en elle et elle est faite pour le métier," avait fait savoir l'acteur à la franchise légendaire. Entre les deux, l'amour est visible. Fabrice Luchini regrette ne pas avoir été assez présent lorsqu'Emma a traversé des périodes délicates dans sa vie, aux alentours de 15 ans. La jeune femme a quitté le lycée vers 16-17 ans avant de chercher sa voie : dessin, graphisme...

(...) Cliquez ici pour voir la suite