Cuisson du chou-fleur : comment faire pour qu'il soit digeste ?

En gratin, en salade, simplement poêlé : le chou-fleur se fait une place de choix dans nos assiettes. Sa saison débute dès septembre et court jusqu'au printemps. Hélas parfois, il peut provoquer quelques désagréments intestinaux. Alors comment le préparer pour qu'il soit digeste ? Quelle cuisson privilégier ?

Pour minimiser les risques de mal de ventre après avoir consommé du chou-fleur, vous pouvez blanchir le chou-fleur. Faites bouillir de l'eau dans une casserole et ajoutez-y du sel. Plongez ensuite le chou-fleur dans l'eau bouillante pendant environ 3 à 5 minutes, puis égouttez-le. Le processus de blanchiment peut aider à rendre le chou-fleur plus digeste. La cuisson à la vapeur peut également être une option intéressante. Utilisez un cuiseur vapeur ou une passoire placée au-dessus d'une casserole d'eau bouillante pour cuire le chou-fleur à la vapeur. Couvrez-le et laissez-le cuire pendant environ 5 à 7 minutes, ou jusqu'à ce qu'il soit tendre. La cuisson à la vapeur permet de conserver les nutriments tout en rendant le chou-fleur plus doux pour l'estomac.

Testez le chou-fleur rôti. Préchauffez votre four à une température d'environ 200 °C. Coupez le chou-fleur en petits bouquets, ajoutez-y de l'huile d'olive, des épices de votre choix, du sel et du poivre. Répartissez-le sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, puis faites-le rôtir au four pendant environ 20 à 25 minutes, en le retournant à mi-cuisson. La cuisson au four peut rendre le chou-fleur plus doux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite