Comment faire du jus de pomme avec un pressoir ?

Comment fabriquer son propre pressoir à pommes ?

Il existe plusieurs solutions pour fabriquer son pressoir à pommes, selon son niveau de maîtrise du bricolage : 

Vous pouvez trouver des pressoirs en kit à commander sur internet, à monter vous-même. Regardez particulièrement sur les sites qui prônent l'autosuffisance alimentaire.Un plancher solide fait de deux poutres enchevêtrées à 90 degrés, deux pieds en poutre posés perpendiculairement au plancher, une poutre qui sert de traverse et sur laquelle est installée la vis sans fin. Il faut ensuite des scourtins (filtres pour récupérer le jus) en toile de jute, posés sur des bastaings de récupération pour écraser les pommes. Où trouver un pressoir à pommes ?

Si la menuiserie nécessaire pour fabriquer votre propre pressoir à pommes vous effraie, essayez d'en trouver un d'occasion. Le site de petites annonces LeBonCoin affiche fréquemment des annonces de vente pour des pressoirs à pommes de type ancien. Vous pouvez aussi trouver des pressoirs neufs chez des professionnels, qui vous proposeront des pressoirs adaptés aux quantités de jus de pomme que vous souhaitez produire. Les plus petits pressoirs non industriels sont prévus pour obtenir 4 litres de jus de pomme, les plus gros peuvent aller jusqu'à 70 litres. Sachez que le pressoir que vous achetez pour fabriquer votre jus de pomme maison pourra aussi servir pour presser d'autres fruits et légumes, mais aussi faire vos gelées de fruits par exemple. 

La recette du jus de pomme maison avec un extracteur vapeur

Si investir ou fabriquer un pressoir pour fabriquer du jus de pomme vous paraît trop onéreux ou compliqué, vous pouvez vous rabattre sur l'extracteur vapeur, qui vous permettra par ailleurs d'extraire le jus d'autres fruits (poires, mûres, figues) pour réaliser des gelées de fruits. Pour faire votre jus de pomme maison, privilégiez les variétés de pommes contenant le plus de jus naturellement (granny smith, gala, fuji). Lavez les pommes, coupez-les en quatre pour ôter les

(...) Cliquez ici pour voir la suite