Faire l'amour pendant les règles présente de nombreux bienfaits... mais aussi quelques risques, les voici

We Vibe Toys

Rien n’empêche de faire l’amour pendant ses règles. Pourtant, puisqu’elles sont encore trop souvent considérées comme sales, gênantes ou tout simplement taboues, de nombreuses personnes menstruées préfèrent ne pas s’y risquer. Il arrive de se sentir moins belle, moins désirable ou d’avoir le moral dans les chaussettes, au point de faire un blocage. Une enquête Ifop pour 20 Minutes et Eve and Co révélait même qu’en 2021, 55 % des Françaises s’abstenaient d’avoir des rapports sexuels avec pénétration pendant leur cycle.

Et si les femmes décident de faire entendre leur désir sexuel, ce n’est pas toujours le cas de leur partenaire : 22 % des Françaises ont déjà essuyé un refus alors qu’elles avaient envie de faire l’amour pendant leurs règles. Pourtant, pour 55 % des personnes interrogées dans le cadre d’un sondage réalisé par Medium et rapporté par Cosmopolitan, le sexe pendant les règles est “complètement naturel” et même “génial”. Si le sujet divise autant, quels sont les bienfaits et les risques du sexe durant cette période ?

Sans parler de remède miracle à des maladies ou troubles tels que l’endométriose ou le syndrome des ovaires polykystique, quand on a des règles douloureuses, faire l’amour pourrait permettre de soulager la douleur ! Les hormones du bonheur, ou endorphines, libérées pendant l’amour, nous permettent non seulement de nous sentir bien, mais ont aussi des propriétés antidouleur.

Sur le même sujet ⋙ Une internaute interroge les hommes sur les règles sur TikTok pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sexe tantrique : voici 2 exercices très simples à tester en couple ou en solo pour s'initier
Sexe : ces 6 positions permettent de faire durer le plaisir plus longtemps au lit
Sexo : voici le lieu à risque qui fait le plus fantasmer les Français
Sexo : 6 positions de slow sex pour passer une nuit tout en douceur (et en profondeur)
Performance, pression, porno : une étude met à mal les clichés sur la sexualité masculine