Comment faire une sauce au gorgonzola ?

Quel goût a le gorgonzola ?

Tout d’abord, il est important de rappeler que le gorgonzola bénéficie d’une Appellation d’Origine Protégée (AOP) depuis 1996. Cela signifie donc que ce fromage persillé à pâte molle est exclusivement produit en Lombardie et dans le Piémont. Et si l’on se penche davantage sur l’histoire de ce fromage italien si particulier, on se rend compte que le gorgonzola trouve ses origines dans un village appelé… Gorgonzola ! Pour ce qui est de son goût, celui-ci va dépendre grandement de son affinage. La plupart des gorgonzolas vendus dans le commerce bénéficient d’un affinage compris entre 5 et 8 semaines et restent assez doux à la dégustation. Mais plus ils sont affinés, plus ils prennent du caractère et deviennent piquants. Les vieux gorgonzolas sont facilement reconnaissables à leur coloration ocre.

Comment est fait le gorgonzola ?

Le gorgonzola est un fromage produit à partir du lait de vache entier qui a été pasteurisé et dans lequel des spores de la famille Penicillium roqueforti et des ferments lactiques ont été introduits. L’affinage est alors réalisé pendant plus ou moins longtemps en fonction du résultat attendu. Pendant cette période, les meules sont salées et retournées à raison de deux fois par jour. Elles sont également percées pour permettre le développement des moisissures et obtenir un beau « persillé ».

Nos alternatives fromagères pour remplacer le gorgonzola

S’il est produit pendant toute l’année, la meilleure période pour déguster du gorgonzola reste d’avril à septembre. C’est un fromage qui se déguste l’été, tout simplement sur du pain ou comme sauce dans un plat de pâtes ou de riz ! Vous n’avez pas de gorgonzola sous la main ? Vous pouvez le remplacer par un fromage bien français cette fois-ci : le roquefort. S’il s’agit là aussi d’un fromage persillé, il est pour sa part produit à partir de lait de brebis cru. Il est également plus fort en goût. Mais dans la famille des fromages persillés, d’autres choix s’offrent à vous : le bleu

(...) Cliquez ici pour voir la suite