“Me fais pas chier !” : contredite par Laurent Ruquier, Clémentine Célarié ne sait plus où se mettre

·2 min de lecture

Sur son plateau, c’est lui la star. Alors pas question de le contredire… Dans ses diverses émissions, Laurent Ruquier n’hésite pas à recadrer ses invités quand il l’estime nécessaire. Cette fois-ci, c’est Clémentine Célarié qui en a fait les frais. Samedi 20 février 2021, l’actrice était présente sur le plateau d’On est en direct pour faire la promotion de Police de caractères, la nouvelle série de France 3 dans laquelle elle campe le rôle principal. “Vous êtes à nouveau flic – je dis à nouveau, parce que vous avez souvent été flic dans des séries à la télévision”, introduit Laurent Ruquier, avant d’être immédiatement repris : “Non”, a aussitôt répondu Clémentine Célarié, affirmant avoir été “avocate avant”. Mais pas question pour l’animateur de se laisser faire. Il a ainsi pris le temps de remettre son invitée à sa place…

“Comment ça non ? Vous n’avez pas de mémoire ! Il ne faut jamais me dire non quand j’ai mes fiches ! Madame n’a jamais été flic !”, s’est exclamé Laurent Ruquier, avant d’énumérer la liste des programmes dans lesquels la comédienne de 63 ans a incarné une policière : “Combien de saisons Les Bleus où vous étiez commissaire ? Commissaire Mercier, trois saisons ! RIS, police scientifique sur TF1, vous étiez pas flic ? Commandant de police Sophie Lacaze dans Meurtres à Rocamadour, vous étiez pas flic ?”

“Oui c’est vrai…”, a finalement concédé Meryem Célarié (de son vrai prénom). Mais son mea culpa n’a visiblement pas convaincu Laurent Ruquier, qui a continué à enfoncer l’actrice. “Oh ça va écoute, ça suffit, me fais pas chier !”, s’est-elle agacée, hilare, devant les caméras de France 2. Avant de passer à autre chose, l’animateur s’est tout de même permis de conclure sur une petite réflexion : “Ils sont quand même terribles les comédiens, leur truc c’est de dire ‘non’ à l'interviewer. Il faut être vachement documenté quand on interviewe quelqu’un !” Une séquence très amusante, à retrouver dans notre vidéo ci-dessus.

A lire aussi : "On est en direct" : l’hommage (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite