Je fais construire ma maison : notre guide pour ne pas se tromper

·2 min de lecture

Trouver le terrain, choisir un modèle dans le catalogue d’un constructeur, étudier les personnalisations possibles, en fonction des contraintes techniques, de la disponibilité des matériaux et de l’impact sur le coût total, éplucher les devis, consulter le Conseil en architecture, en urbanisme et de l’environnement (CAUE) : c’est le parcours classique d’un particulier qui souhaite faire cons truire sa maison. A quoi peuvent aujourd’hui s’ajouter de nouvelles interrogations, concernant le recours au préfabriqué ou à l’écoconstruction.

Les maisons préfabriquées en béton, réalisées en partie en usine avant d’être assemblées sur le terrain, ne vieillissent pas toujours bien. Et à défaut d’une production locale, le coût de transport de ce matériau lourd peut être élevé. Pour contourner ces écueils, des constructeurs proposent des maisons préfabriquées à ossature bois, voire en bois massif ou en rondins. « Façonner les panneaux en usine permet une meilleure maîtrise technique, notamment pour les emplacements des câbles et tuyaux. Moins lourds, ils se déplacent plus facilement. Et sur le terrain, l’assemblage est rapide », résume Alban Boyé, directeur général du groupe Trecobat. Et alors qu’une maison en bois est en général 5 % à 7 % plus chère qu’une construction traditionnelle, le préfabriqué permet de réduire les coûts. « Sur des modèles simples, le budget est donc très voisin », assure Alban Boyé.

Vos rapports avec le constructeur sont régis par un Contrat de construction de maison individuelle (CCMI), un document réglementé, par lequel le constructeur s’engage sur un prix et un délai de livraison, et qui l’expose à devoir vous verser des pénalités en cas de retard. Vous vous engagez en ce qui vous concerne à lui régler les sommes convenues selon un échéancier prévu par la loi – et différent selon que vous achetez ou non en préfabriqué. Lisez attentivement ce contrat avant de le signer. Pour les matériaux, équipements ou appareils prévus, prenez soin de préciser le type (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite